Lectures

Paranoïa de Melissa Bellevigne

20160603_171437 (581x800)

Lisa Hernest, psychiatre spécialisée dans les cas complexes, est appelée à l’institut Saint-Vincent. Elle va rencontrer sa nouvelle patiente : Judy Desforêt, vingt ans et enceinte de cinq mois, internée pour paranoïa et hallucinations.

Dès leur première entrevue, Judy fait preuve d’une lucidité et d’un discernement hors pair. Et plus Lisa apprend à la connaître, plus leurs échanges viennent ébranler ses propres convictions. Entretien après entretien, Judy lui livre en effet une curieuse histoire, mêlant sa quête des racines familiales en Angleterre et la présence d’un certain Alwyn, cet homme qui la suit comme son ombre depuis toujours.

Progressivement, Lisa, l’experte en âmes fragiles, sent ses moyens lui échapper et Judy la déstabiliser. A mesure que les mois passent et que la date de l’accouchement approche, la vérité paraît s’éloigner.

♠ Quelques extraits pour vous donner un petit avant-goût : 

♠ « J’étais derrière la vitre sans tain qui me séparait d’elle. On l’avait installée dans une petite pièce pour l’entrevue. Assise et courbée, elle observait le dois usé de la table d’un regard indifférent, complètement déconnecté. La jeune femme portait une blouse de lin ample d’un noir délavé, qui trahissait toutefois sa maigreur. Le tissu retombait délicatement sur ces clavicules apparentes et sur ses frêles poignets. Seul sont ventre, quelque peur rebondi, se distinguait, bien que difficilement, sous le vêtement. Des tuyaux de perfusion sinuait entre ses doigts d’une finesse extrême. C’était la première fois que je la voyais. Et le premier sentiment qu’elle m’inspira fut la pitié. Elle avait des airs de fantôme, là, seule et perdue dans ses pensées, avec sa chevelure sombre en bataille et ses mains tremblantes.

Pour la troisième fois, je remis mes lunettes et lus le dossier médical de suivi. Judy Desforêt, vingt ans. Enceinte. Date de début de grossesse approximative : seconde quinzaine d’octobre 2009. Importante insuffisance pondérale. Psychose : délire de pérsecution et paranoïa, comportement suicidaire.

Comment une si jeune personne pouvait-elle souffrir de tels maux ? »

 

« Une heure après que je fus rentrée, tandis que, allongée dans l’eau chaude, je ressassais la dernière conversation houleuse entre Paul et moi, redoutant le moment où il rentrerait, j’entendis la clé tourner dans la serrure, la porte s’ouvrir puis de refermer, et la serviette en cuir tomber lourdement sur le sol. Une bouffée de stress s’empara de moi. J’avais beau y avoir aussi songé tout au long du trajet de retour, je n’avais rien trouvé à dire pour alléger les tensions qui nous divisaient.

  • Ça a été ta journée ? demanda Paul d’une voix détachée en entrant dans la salle de bains quelques secondes plus tard, sans me dire bonsoir.
  • Oui. J’ai une nouvelle patiente, répondis-je sur le même ton tout en rabattant le levier du robinet de la baignoire du bout du pied. Une très jeune patiente.
  • Bien. Ça doit te changer de M. Carrera, commenta-t-il machinalement tout en dénouant le nœud de sa cravate. 

Je lui jetai un regard discret. Ses yeux étaient cernés, ses traits tirés. Bien que ses journées de travail soient bien remplies et parfois éprouvantes, je ne me méprenais pas, j’y étais sans nul doute pour quelque chose. Je connaissais par coeur cette expression sur son visage ; ce n’étais pas celle de l’avocat assommé par un dossier compliqué, mais plutôt celle de l’homme désappointé, agacé par l’attitude désinvolte de sa compagne indécise : moi.

  • Celle-ci n’est pas partagé entre sept personnalités différentes, si c’est la question que tu te poses. Mais ils sont tout de même deux dans son corps.
  • Ah oui ? Tu es abonnée aux schizophrènes ces temps-ci, alors.
  • Non, elle est enceinte, lâchai-je en fixant mes orteils qui dépassaient de la mousse, sans oser guetter sa réaction.
  • Il ne manquait plus que ça, dit-il en quittant la pièce.

Je redressai le levier du robinet et me laissai glisser dans l’eau mousseuse, cherchant à faire le vide dans mon esprit contrarié. Ce n’était pas ce soir que Paul et moi passerions la soirée enlacés sur le divan à siroter un verre de vin. »

 

♠ Mon avis : 

Vous connaissez sûrement Melissa Bellevigne ! Mais pour celles et ceux qui ont un doute, elle est plus connue sous le pseudo de GoldenWendy, qui se revendique blogueuse avant tout (avec un blog que j’adore !) et ensuite youtubeuse. Je l’ai découverte il y a peu de temps…il y a quelque mois. En fait, je l’ai connu au moment où elle annonçait son projet littéraire, avec la sortie prochaine de son premier livre…elle venait de passer dans l’émission « Toute Une Histoire – L’Histoire continue ».

L’univers proposait par son livre m’intriguait beaucoup et pour être honnête, je ne comptais pas vraiment le lire. Le côté psychologique n’est pas vraiment un univers dans lequel je me retrouve et vers lequel j’ai l’habitude de me tourner…du coup j’étais un peu mitigée. Et puis à force de voir les avis, les critiques plus ou moins constructives (parfois…) et ma tendance à vouloir de toute façon me faire mon propre avis, j’ai décidé de le lire !

A mon sens, trois personnages principaux portent l’intrigue : Judy, Lisa et le troisième (si vous voulez en savoir plus, vous savez quoi faire !). Judy paraît être un personnage très complexe au début…renfermée sur elle-même, torturée et qui semble vouloir garder sa part de mystères. Elle semble lointaine et difficile à atteindre…Son personnage est tout en nuances, et des nuances difficiles à apprivoiser…Cependant, l’arrivée de Lisa dans sa vie, permet de la percer à jour (un peu plus…) et de s’attacher un peu plus à elle.

Lisa, la jeune psychiatre à elle aussi une personnalité complexe, c’est peut-être cela d’ailleurs qui lui permet de se rapprocher de Judy et enfin d’en comprendre davantage sur elle. Elle est obsédée par son travail et ne vit plus que pour ça, même si selon moi, c’est un peu sa façon de se protéger d’une vie personnelle un peu compliquée…Je l’ai trouvé d’autant plus attachante et émouvante d’une certaine manière.

20160603_171450 (605x800)

La plume de Mélissa Bellevigne est très agréable à lire, j’adore sa façon d’écrire ! La lecture est fluide et accessible et l’intrigue est assez intéressante. Le rythme est assez captivant grâce aux changements de point de vue tout au long du livre, en passant du côté de Judy dans certains chapitres et du côté de Lisa dans d’autres. D’habitude je ne suis pas une adepte de ce principe d’alternance de point de vue mais là, j’ai trouvé cela assez intéressant. Je pense que la plume de Mélissa Bellevigne y est sûrement pour quelque chose.

L’intrigue est assez bien pensée, avec un mélange de quelque chose d’un autre temps et autre chose de plus actuel. J’ai été surprise de certaines thématiques abordées, qui sont assez sombres et lourdes, mais l’auteure arrive à les rendre relativement légères, ce qui permet malgré tout, une lecture relativement agréable et naturelle. J’ai été assez surprise de réussir à le lire aussi rapidement et sans m’en lasser…j’avais peur de peut-être m’ennuyer ou d’être agacée par le côté psychologique…au final j’ai bien apprécié ce livre !

En regardant la couverture, vous comprendrez peut-être que l’intrigue vous emportera à Londres, ce qui m’a permis d’en découvrir un peu plus sur l’histoire ainsi que sur la culture anglo-saxonne, avec une intrigue qui se transforme en thriller (j’ai bien aimé ce passage). C’est un livre qui va également vous torturer (dans le bon sens du terme si je puis dire…), je me suis posée des tas de questions du début à la fin, je suis partie sur certaines hypothèses qui se sont révélées parfois fausses ou parfois vraies…j’ai donc eu beaucoup de mal à le lâcher et à me contenir pour ne pas le lire d’un trait. J’avais peur que le livre soit une sorte d’entretien permanent entre Lisa et Judy…mais au final c’est un vrai roman avec une intrigue plutôt bien ficelée et qui pose de réelles questions de société ainsi que des questions morales. C’est un côté que j’ai également apprécié.

20160603_171440 (574x800)

Quelques petits points négatifs tout de même…j’ai l’impression que l’histoire n’est pas vraiment aboutie…est-ce une volonté de l’auteure ? (c’est la question que je me pose…). J’ai eu un sentiment très étrange pendant ma lecture : vers les pages 250, je voyais les 50 dernières pages restantes et je me suis juste demandée, comment il était possible que l’histoire se termine aussi vite…en 50 pages, pour moi ce n’était PAS POSSIBLE… BEAUCOUP TROP DE QUESTIONS restent en suspens … tellement de possibilités et d’incertitudes que ça en devient perturbant…la seule solution pour moi, UNE SUITE !! Et d’après ce que j’ai vu, la porte n’est pas totalement fermée de ce côté-là….SUSPENSE… 

J’aurai également aimé que le personnage de Lisa soit un peu plus présent et surtout en savoir plus sur elle. Au fil de ma lecture, je m’attendais à ce que le lien entre Judy et Lisa se développe un peu plus…J’ai trouvé un réel début de complicité entre ces deux-là dans les premiers chapitres, puis l’intrigue se concentrant principalement sur Judy, j’ai perdu ce lien et j’aurai aimé qu’il soit un peu plus exposé et détaillé. J’ai aussi eu cette impression, à travers l’écriture, que Judy était beaucoup plus jeune qu’une fille de 20 ans…j’ai trouvé son comportement un peu niais parfois et j’ai eu du mal à imaginer une jeune femme de 20 ans, surtout lorsqu’on se retrouve projeté dans sa vie avant sa rencontre avec Lisa

En conclusion, je trouve que ce premier livre est une très grande réussite ! Melissa Bellevigne a une très jolie plume, très mature et agréable ! J’ai passé un très bon moment dans les pages de son roman et je peux vous dire que si elle publie d’autres œuvres, je ferai très certainement partie de ces fidèles lectrices !! Et en attendant je continuerai à profiter de son écriture via son blog. La seule question qui me préoccupe :

Y aura-t-il une suite ?

En espérant que cet article vous aura plu, je vous retrouve prochainement pour un autre post !

Bye.

presentation

♠ Petites informations : 

  • Auteur : Melissa Bellevigne
  • Editions : Hachette / Collection : Black Moon
  • Date de parution : 30/03/2016
  • Nombre de pages : 320

Pour celles et ceux qui voudrait découvrir le blog GoldenWendy :

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s