Lectures

Tu es moi, d’Edmonde PERMINGEAT.

P1110921

Noëlie, mariée à un riche médecin dans le sud de la France, trompe son ennui en étalant sa vie de rêve sur Facebook. Léo, un petit voyou, remarque l’incroyable ressemblance entre la jeune femme et sa petite amie, Zoé, et concocte un plan infaillible : kidnapper Noëlie afin que Zoé prenne sa place. La jeune aide-soignante joue le jeu et la voilà propulsée mère de famille et épouse d’un homme qui ne la laisse pas indifférente…Mais troublée, Zoé s’interroge : et si cette ressemblance n’était pas le fruit du hasard ?

♠ Un petit avant-goût :

« Si l’on exceptait la couleur des cheveux, la ressemblance avec Zoé était frappante : le même petit nez retroussé et mutin, les lèvres pulpeuses, les joues piquées de taches de son, la fossette espiègle au menton, mais surtout les yeux verts légèrement bridés. Pourtant quelque chose dans le regard différait. La femme sur l’écran affichait l’assurance arrogante de la bourgeoise des beaux quartiers, apanage du pedigree exemplaire qui vous place incontestablement au-dessus de tous les vils tâcherons juste bons à vous servir, alors que les yeux félins Zoé pétillaient de l’insolence canaille de la fille des faubourgs, habituée à jouer des poings. Les yeux rivés sur la photo, Zoé ne put retenir un cri de stupéfaction. »

 

« Ses grands-parents, ils étaient très chouettes. Il l’avaient élevée comme leur enfant, quand sa mère, leur fille Marie, une junkie fugueuse qui tenait plus d’une Marie-couche-toi-là que de la vierge, tombée enceinte à seize ans d’un inconnu, était morte en couches. Ils avaient eu d’autant plus de mérite qu’ils vivotaient, tirant la langue et le diable par la queue. Ils avaient été pour leur petite-fille des « parents »super. Cool, et même trop cool. Elle n’avait jamais eu l’impression de vivre avec un « vieux pépé »et une vielle « mémé ». Bien au contraire : au décès de leur fille, c’étaient des quadragénaires pleins d’allant : mamie une belle femme encore très sexy, svelte, aux courbes voluptueuses, avec de grands yeux de biche, de longs cheveux auburn t des tenues hippies ; papy, un homme séduisant, avec sa peau claire, sa tignasse rousse, ses moustaches à la Nietzsche et son regard de feu. Et toujours dingues l’un de l’autres, après vingt ans de mariage. Une entente qui excluait le reste du monde. Des artistes écolos et bohèmes, qui vivaient d’amour et d’eau fraîche sur leur lopin de terre dans la Drôme. Lui, un passionné d’abeilles qui avait monté une petite miellerie; elle, artiste-peintre et potière qui renflouait le ménage en vendant quelques toiles ou animaux en argile. »

 

♠ Mon avis : 

Je me suis tournée vers ce livre tout à fait par hasard…mais j’ai décidé de l’acheter en lisant la quatrième de couverture et en voyant qu’il était nommé comme PRIX DES LECTEURS FRANCE LOISIRS 2015. Au moment où je l’ai acheté, j’étais encore abonnée chez France Loisirs, j’ai donc pu avoir une réduction… Tout cela m’a donc encore plus poussé à le lire…

L’histoire m’intriguais beaucoup avec cette histoire de ressemblance assez incroyable et qui poussée à l’extrême, pose beaucoup de questions…Cette intrigue me semblait très prometteuse et au final je n’ai pas été déçue !

C’est un roman qui se lit facilement avec une écriture assez simple et fluide. La majorité des personnages est attachante même si au fil du livre, on finit par se rendre compte que certains cachent plus ou moins bien leur jeu…L’histoire est plutôt bien ficelée même si j’aurai aimé un autre dénouement…cependant celui choisi est tout à fait cohérent avec le reste de l’histoire.

P1110924 (593x800)

J’ai trouvé le personnage de Zoé vraiment très attachant et touchant. Elle m’a beaucoup amusé et parfois attendri, son histoire est très particulière et on finit par comprendre ses sentiments au fur et à mesure des révélations faites par d’autres personnages. Elle se révèle très futée, débrouillarde et très humaine ce qui m’a permis de m’attacher beaucoup à elle. J’ai vraiment apprécié ce personnage tout en nuances, que l’on découvre au fur et à mesure.

 Noëlie, quant à elle, m’a laissé un peu plus perplexe et assez froide, j’ai un peu de mal à comprendre ce genre de personne…et je n’ai pas réussi à m’attacher un tant soit peu à elle…

Un autre personnage que j’ai appris à apprécier au fil du roman, le mari de Noëlie : Victor. Un personnage distant et assez froid que j’ai eu du mal à percer à jour mais qui au final se révèle tout à fait normal; et qui ne se comporte de cette façon qu’avec sa femme et sa famille…finalement après avoir lu quelques chapitres, on comprend mieux pourquoi.

Finalement une lecture assez sympathique, qui est plutôt une lecture détente sans prise de tête…ce n’est pas l’un des meilleurs livres que j’ai lu…mais il reste agréable à lire.

Bonne lecture !

 

P1110920 (396x453)

J’espère que cet article vous a plu et je vous retrouve prochainement.

Bye bye ! Et plein de BISOOUUUS.

presentation

 

♠ Petites informations : 

  • Auteur : Edmonde PERMINGEAT
  • Editions : Nouvelles Plumes
  • Date de parution : 07/04/2016
  • Nombre de pages : 544

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s